La consommation responsable

Bonjour. Qu’est-ce que la consommation responsable ? Vous avez trois heures. Si on se permet de plaisanter, c’est parce que l’on a envie de rendre ce sujet parfois un peu touchy ou considéré comme compliqué, plus fun et plus accessible. Donc, non, nous n’allons pas vous faire la leçon.

Ce que nous souhaitons vous apporter avec cet article, c’est un éclairage sur ce que veut dire consommer éthique, et les répercussions que cela peut avoir notamment en termes de prix. Ensuite, nous vous proposons de découvrir comment vous pouvez adopter quelques gestes simples (promis) pour consommer de manière éthique les aliments, les vêtements, etc. Alors, on commence l’apprentissage ensemble ?


Que signifie vraiment consommer responsable ?

L’éthique n’est pas un concept si facile à définir. Ce n’est pas pour rien que des cours entiers y sont consacrés dans certains cursus universitaires, notamment en droit, mais en philosophie. C’est pourquoi, il n’existe pas de définition de la consommation éthique qui fasse l’unanimité.

Toutefois, dans chacune des définitions que nous avons pu trouver en cherchant à préciser la notion de consommer éthique, plusieurs points sont revenus systématiquement.

En premier lieu, l’aspect environnemental. Consommer éthique implique d’acheter des produits cultivés, fabriqués et transformés de manière à ne pas avoir un impact négatif sur l’environnement. L’utilisation de produits chimiques nocifs pour la planète au cours du processus de production est donc proscrite.

Cela implique également de réduire les émissions de gaz à effet de serre liés au transport des marchandises. D’ailleurs, la consommation éthique est souvent rapprochée des concepts de consommation éco-responsable et de consommation durable.

Néanmoins, consommer éthique ne se limite pas à consommer responsable d’un point de vue écologique et local.

D’autre part, l’aspect social et plus particulièrement l’aspect humain est essentiel lorsqu’il s’agit de consommer éthique. Cela signifie que les travailleurs qui interviennent à chaque phase du processus de fabrication sont bien traités et libres, et exercent leur métier dans des conditions décentes et sécurisées. Aucun produit chimique nocif pour leur santé n’est utilisé. De plus, ils reçoivent une rémunération juste

En outre, consommer éthique ne signifie pas toujours adopter une démarche végane rejetant toute consommation de produits d’origine animale comme le cuir, le miel ou la laine entre autres. Mais le respect et le bien-être des animaux fait partie intégrante d’une consommation éthique.

Enfin, consommer éthique signifie aussi consommer moins, mais mieux. L’expression anglophone “Less is more” en est certainement la meilleure illustration. 

En effet, il n’est pas question de chercher à accumuler les biens, mais plutôt de ne choisir des biens de qualité, qui ont vocation à durer dans le temps. C’est par exemple, ce qui a donné lieu à la slow fashion en opposition à la fast fashion qui sort des collections toutes les semaines et produits à outrance dans des conditions déplorables pour la planète et les ouvriers.

Pour clôturer cet exercice de définition de la consommation éthique, nous pouvons dire que consommer éthique consiste à consommer des biens de manière consciente et responsable, afin de protéger l’environnement et de participer positivement au développement social et économique.

Pourquoi choisir de consommer éthique ?

A la lecture de la définition de la consommation éthique, il est fort probable que vous ayez déjà extrait les avantages. En effet, chaque grand principe qui y est repris est en lui-même un bénéfice et un argument en sa faveur.

Consommer éthique permet de :

  • limiter l’utilisation des ressources naturelles ;
  • réduire les émissions de gaz à effet de serre ;
  • réduire la pollution des sols et de l’eau ;
  • assurer la sécurité des travailleurs ;
  • rémunérer correctement les ouvriers ;
  • protéger les animaux ;
  • participer à l’économie locale et circulaire.

Donc consommer éthique, vous permet d’acheter des produits en accord avec vos convictions personnelles.

La consommation responsable, est-ce vraiment plus cher ?

Dans l’inconscient collectif, consommer éthique signifie forcément consommer plus cher. Pourtant, ce n’est pas une fatalité, ni même une réalité systématique.

Tout d’abord, il est vrai que produire de manière éthique coûte plus cher, car les matières utilisées sont plus onéreuses, et les ouvriers payés davantage. Mais ensuite, tout dépend de la marge prélevée par la marque ou le vendeur du produit. 

Généralement, les marques éthiques réduisent leur marge pour que le prix final permette de rendre accessibles leurs produits au plus grand nombre. Donc le prix affiché n’est pas toujours plus élevé que celui d’un produit qui n’est pas considéré comme éthique.

Par ailleurs, lorsque l’on consomme éthique, les produits ont une durée de vie bien supérieure à celle d’un produit conventionnel similaire. Cette durabilité vous permet d’acheter beaucoup moins souvent, car vous n’avez pas à renouveler vos produits fréquemment.

De plus, comme nous l’avons dit, consommer éthique signifie aussi consommer moins

Enfin, la consommation éthique consiste également à acheter d’occasion, à avoir recours à l’upcycling ou à recycler ses produits. Toutes ces manières de donner une seconde vie à un bien ne coûtent pas chères, voire sont gratuites.

Donc, l’un dans l’autre, lorsque l’on regarde la démarche sur le moyen et le long terme, consommer éthique ne coûte pas vraiment plus cher.

La mode éthique : prenons exemple sur la slow fashion pour consommer éthique

La mode éthique, c’est avant tout bien choisir ses vêtements. Mais qu’est-ce que cela signifie ? Pour avoir un dressing éthique, il n’est pas question de balancer tous les vêtements issus des enseignes de fast fashion que vous possédez. Ce serait contre productif ! 

Par contre, vous pouvez commencer par faire un tri pour ne garder que ce que vous portez réellement. Il y a certainement dans vos placards des vêtements, des chaussures ou des accessoires que vous ne portez plus soit parce qu’ils ne vous plaisent plus, soit parce qu’ils ne sont plus à votre taille. Allez, vous pouvez l’avouer, il y a même une ou deux pièces que vous n’avez jamais portées et qui ont même peut-être encore leur étiquette !

Et ce n’est pas grave. Ce qui compte, c’est d’essayer de faire mieux en y allant étape par étape.

Du coup, une fois le tri effectué, les vêtements qui sont encore en bon état peuvent être donnés ou vendus, et les autres mis au recyclage.

Ensuite, quand vous souhaitez acheter un nouveau vêtement éthique, prenez le temps de regarder :

  • la composition, afin de privilégier les matières naturelles et les éthiques en général ;
  • l’origine. Si pour vous consommer local est important, mais aussi pour vérifier que ce n’est pas un pays qui a recours au travail forcé ;
  • la qualité puisque l’objectif est que vous puissiez en profiter le plus longtemps possible ;
  • la coupe de l’article, car quitte à le garder, autant qu’il vous mette en valeur ! 

Les labels de mode éthique peuvent également être de bons indicateurs pour vous aider à faire votre choix.

Et vous pouvez vous fier à des boutiques spécialisées en mode éthique telles que Modames. Notre expertise, nous permet de sélectionner des pièces tout aussi jolies qu’éthiques.


L’alimentation éthique : Comment faire ?

Consommer éthique passe également par notre manière de nous alimenter, et plus précisément par notre façon de choisir nos aliments.

En effet, l’agriculture est une activité qui a un impact direct sur l’environnement, mais aussi sur notre santé.

De manière générale, pour adopter une alimentation éthique, il est recommandé de :

  • privilégier les aliments issus de l’agriculture biologique dès que possible ;
  • consommer des fruits et des légumes de saison ;
  • préférer les circuits courts, et les produits locaux ;
  • acheter en vrac pour limiter les déchets ;
  • limiter la consommation de produits industriels transformés.

En fonction de ce qui compte le plus pour vous entre consommer local et consommer bio, vous pouvez préférer acheter vos fruits et vos légumes à un agriculteur à proximité de chez vous, notamment en circuit-court plutôt que de les acheter bio, mais venant de l’étranger. Bien sûr, que la solution idéale serait de consommer des produits biologiques et locaux, mais encore une fois ce qui compte, c’est de faire de notre mieux !

De même, si opter pour une alimentation 100 % végétale, voire entrer dans une démarche végane ne vous correspond pas, rien ne vous y oblige. Vous pouvez tout à fait être ce que l’on appelle désormais flexitarien, c’est-à-dire une personne qui mange de tout, mais qui privilégie les produits de qualité. Par exemple, cela peut se traduire par une réduction de votre consommation de viande, et lorsque que vous avez envie d’en manger de vous orienter vers un bon boucher qui choisit des exploitants qui nourrissent leurs animaux avec des produits non-nocifs et qui les traitent correctement.

Certaines initiatives originales voient également le jour, comme l’oeuf qui ne tue pas la poule.

Par ailleurs, on estime que chaque année, chaque personne en France produit 30 kg de déchets issus du gaspillage. Une manière efficace de consommer éthique consiste donc à réduire sa consommation et ses achats, afin de n’acheter que ce dont nous avons réellement besoin.


Les cosmétiques éthiques

Gel douche, shampoing, dentifrice, maquillage, autant de produits qui trônent dans notre salle de bains et dont la composition reste souvent un grand mystère pour nous. Il faut dire que les étiquettes des produits cosmétiques sont encore plus compliquées à décrypter que celles des aliments. 

Pourtant, les produits cosmétiques peuvent vite devenir nos bêtes noires quand on y regarde de plus près. Ils sont souvent composés de dérivés du pétrole, de perturbateurs endocriniens, et d’éléments controversés. De plus, la plupart des marques font des tests sur les animaux. Donc même si on est pas végan, on comprend vite que ce n’est pas super éthique.

Dès lors, les produits cosmétiques censés vous aider à prendre soin de votre peau, de vos cheveux, etc. peuvent avoir tout l’effet inverse.

Oui, ce n’est pas drôle, on sait…

Alors pour garder le plaisir de prendre soin de soi, rien de tels que des produits cosmétiques éthiques qui sont d’origine naturelle, composés uniquement de quelques ingrédients facilement identifiables et de bonne qualité. Afin que la démarche soit éthique, il est aussi important de veiller à ce que les produits naturels soient produits de manière respectueuse des être humains et de l’environnement.

N’hésitez pas à utiliser une application mobile pour scanner la composition de vos cosmétiques pour vous assurer que tout est ok avant de les acheter.

Vous pouvez également vous référer aux labels éthiques, et au label bio.  

Ce que nous venons de dire pour les cosmétiques éthiques à proprement parler, vaut également pour le maquillage. D’ailleurs, de nouvelles marques de maquillage bio à la super composition font leur apparition et deviennent de plus en plus accessibles.


Les produits ménagers éthiques, ça existe aussi !

Saviez-vous que l’air à l’intérieur de notre logement est plus pollué que l’air extérieur ? En cause, les composés organiques volatiles (COV) présents dans le mobilier, mais aussi les produits ménagers. 

Alors certes, le super produit vu à la télé décape super bien votre sol, mais il pollue certainement l’eau dans lequel vous trempez la serpillière, et l’air que vous respirez. Pas super, n’est-ce pas ?

Pour l’entretien de votre maison, préférez des produits ménagers éthiques, c’est-à-dire des produits non-nocifs pour votre santé, et pour la planète.

Vous pouvez par exemple utiliser des produits naturels comme le vinaigre blanc, ou le savoir noir. Là encore, il existe des labels environnementaux comme Ecolabel ou Ecocert qui peuvent vous permettre de faire plus facilement votre choix.

Et pensez à bien aérer votre maison ou votre appartement chaque jour.

Consommer éthique, c’est surtout quelque chose de personnel. L’éthique renvoie directement à vos valeurs et à vos sensibilités. Ce qui sera prioritaire pour vous, ne l’est pas forcément pour une autre personne qui pourtant consomme aussi de manière éthique. Chacun peut donc avoir sa propre définition de la consommation éthique. Toutefois, il est communément admis que consommer éthique repose sur le fait de consommer de façon à protéger l’environnement, et à œuvrer pour des conditions de travail décentes, y compris la rémunération. Mais, chez Modames, ce que l’on souhaite vous dire, c’est que consommer éthique, ce n’est pas être parfait. C’est faire de son mieux ! Et surtout ne vous laissez pas avoir par les campagnes publicitaires de greenwashing de marques peu scrupuleuses qui tentent de surfer sur la vague de la consommation éthique.

Box Mode Éthique

Votre styliste compose rien que pour vous 3 à 5 tenues éthiques et vous les envoie dans une box.

En savoir plus

Découvrez la box mode éthique

Tous les trimestres, Amélie et Maud sélectionnent juste pour vous 3 à 5 vêtements éthiques et vous les envoient dans une box chez vous.

En savoir plus