Mode éthique

Non, consommer de la fast fashion n’est pas une fatalité. Il existe des alternatives parmi lesquelles la mode éthique est certainement la plus efficace et la plus accessible même pour les néophytes. Mais que recouvre vraiment la notion de mode éthique ? Quels sont les critères pris en compte ? Où sont fabriqués les vêtements éthiques ? Où les trouver ? Quelles sont les marques de mode éthiques ? Nous vous proposons de répondre à toutes ces questions et bien plus encore dans ce guide de la mode éthique.

Mode éthique définition

La mode éthique est une alternative à la fast fashion.

Elle vise à proposer des vêtements plus respectueux des hommes et de l’environnement. Cela passe par le choix des matières, les lieux de production, mais aussi le processus de fabrication. L’objectif est triple :

  1. limiter la consommation des ressources naturelles comme l’eau et l’énergie ;
  2. réduire voire supprimer l’utilisation de produits chimiques ;
  3. réduire l’émission de gaz à effet de serre.

C’est pourquoi la mode éthique inclut la mode éco-responsable ou mode durable. Cependant, il ne faut pas confondre mode éthique et mode bio. Cette dernière repose sur les principes de l’agriculture biologique. Or, tous les vêtements éthiques ne sont pas forcément issus de produits certifiés bio.

La mode éthique se préoccupe également de tout l’aspect social présent derrière la fabrication des vêtements. Que ce soit les conditions de travail des ouvriers dans les usines ou leur rémunération, tout est vérifié. C’est en cela que la mode éthique s’inspire du commerce équitable.


Communication transparente et “slow fashion”

La mode éthique, c’est également adopter une communication transparente avec les clients. Les marques de vêtements éthiques donnent généralement accès à beaucoup  d’informations sur leurs produits (origines, conditions de fabrications, etc.). Enfin, la mode éthique est étroitement liée au concept de slow fashion que l’on peut résumer sous l’expression : “Consommer moins mais mieux” ou encore “Less is more”.

La mode éthique vise en effet à proposer aux consommateurs des produits de qualité avec un plus grande durée de vie, respectueux de l’environnement et des personnes qui participent à leur fabrication, sans pour autant pousser à la surconsommation.


Origines de la mode éthique

La mode éthique telle qu’on la connaît aujourd’hui est un concept relativement récent. En effet, les premiers efforts pour une mode responsable datent des années 90. Mais les produits n’intéressent à l’époque qu’ un public de niche très engagé. Le concept peine à se démocratiser, car le grand public y voit une mode pas assez “fashion” dédiée aux militants écolos.

Toutefois, dans les années 2000 les mentalités commencent à évoluer. L’effondrement du Rana Plaza au Bangladesh le 24 avril 2013 a entraîné une prise de conscience généralisée. Avec plus de 1135 morts lors du drame, le monde ne pouvait plus ignorer les conditions de travail des ouvriers dans les usines de textile et de confection. Cette tragédie a révélé toutes les déviances de la fast fashion, mettant les grandes marques face à leurs responsabilités. Des documentaires comme The True Cost relatent d’ailleurs parfaitement bien tous les effets néfastes de la fast fashion auxquels s’opposent la mode éthique.

Désormais les consommateurs souhaitent davantage de transparence et de traçabilité pour leurs vêtements. Certaines blogueuses mode se sont même spécialisées dans la mode éthique.


Les chiffres de la mode responsable

Ce sont toutes ces évolutions qui ont permis au marché de la mode éthique de se développer. Les marques éthiques jusqu’à lors marginales, se multiplient désormais. Il est de plus en plus facile pour les consommateurs de trouver des vêtements, des chaussures et des accessoires conformes à leurs attentes que ce soient en termes de style ou de valeurs.

Preuve en est de cette prise de conscience, 50% de la population pense que consommer rime autant avec plaisir que responsabilité. De plus, 45,8 % des consommateurs ont acheté des produits de mode responsable en 2019.

Cela est d’autant plus encourageant que 57 % des personnes ayant acheté un produit de mode éthique déclarent vouloir continuer à consommer ce type de vêtements à l’avenir. La mode éthique est plus que jamais en plein essor. Nous ne pouvons qu’en être ravis mais attention toutefois au greenwashing.


Quels sont les pays producteurs de mode éthique ?

Instinctivement nous avons envie de citer la France, le Portugal, l’Italie et l’Espagne dès lors que l’on est à la recherche d’un pays producteur de mode éthique. Il faut dire que ces pays offrent la possibilité de produire plus localement qu’en Asie, tout en bénéficiant d’un grand savoir-faire.

Mais, si ces pays sont en mesure de confectionner les vêtements, rien ne garantit qu’ils le font de manière éthique et respectueuse des hommes et de la planète. De plus, ce ne sont pas les principaux producteurs des matières premières indispensables à la fabrication de vêtements. Par exemple, la France n’est pas réputée pour sa culture du coton, pas plus que le Portugal…

Il est donc assez inévitable de devoir importer certaines matières premières pour produire localement. On en arrive donc à un point déterminant : ce n’est pas parce qu’un produit est fabriqué en Inde, en Chine ou encore au Vietnam qu’il ne peut pas être éthique. Et inversement, un produit produit en Europe ne veut pas dire qu’il a été fait de manière éthique et respectueuse.

En effet, tout l’intérêt des marques éthiques est de veiller à ce que les produits soient fabriqués selon un cahier des charges exigeant. Ainsi, la plupart des marques éthiques sont certifiées par des labels nationaux et internationaux. Nous pouvons citer à titre d’exemple les labels GOTS (Global Organic Textile Standards), Fair Trade (Max Havelaar), ou encore OEKO TEX.

Effectivement, la production ne sera pas locale si votre robe noire est fabriquée en Inde. Mais elle pourra être faite dans le respect de la personne qui la confectionne et dans le respect de l’environnement. En fonction de vos valeurs, de vos convictions et de vos priorités, vous pouvez être amené(e) à faire des arbitrages entre une  option plutôt qu’une autre.


Quelles sont les matières utilisées en mode responsable ?

Malgré les préjugés, il existe de nombreuses  possibilités pour créer des vêtements durables et éthiques. En général, on privilégie les  matières naturelles.

On pense généralement en premier au coton bio. Conformément à la réglementation relative à l’agriculture biologique, aucun engrais chimique ou pesticide n’est utilisé. Le coton bio permet d’utiliser beaucoup moins d’eau que la production traditionnelle, notamment car on ne recherche pas ici à pousser les cultures à un niveau de rendement maximal. Toutefois, les champs de coton bio demeurent très gourmands en eau. C’est pourquoi, il peut être encore plus intéressant d’utiliser du coton recyclé.

A côté du coton, on retrouve le chanvre qui présente de nombreux avantages. La culture du chanvre consomme peu d’eau et permet de régénérer les sols. De plus, le chanvre est biodégradable, c’est-à-dire qu’en fin de vie il se décompose naturellement. Très résistant, il est particulièrement utilisé pour la fabrication des jeans. Le chanvre est aussi une très bonne alternative au coton bio pour la confection de t-shirts.

Le lin quant à lui offre les mêmes avantages que le chanvre. Petit plus, il pousse très facilement en Europe ce qui peut être intéressant pour limiter émissions de gaz à effet de serre provoqués par les transports.

🧐 Lire aussi : Guide des matières éthiques

D’autre part, le lyocell aussi connu sous le nom de Tencel™ fait de plus en plus parler de lui. Issue de l’eucalyptus, cette matière découverte il y a une vingtaine d’années s’obtient grâce à un processus simple et rapide. Le lyocell est très apprécié des créateurs de mode éthique, car il est résistant, absorbant, antibactérien et très agréable au toucher.

Pour ce qui est de trouver une alternative au cuir, vous pouvez vous tourner vers le tannage végétal qui est plus naturel ce qui permet de protéger l’environnement, mais aussi la santé des personnes qui travaillent le cuir. Vous pouvez également choisir du cuir végétal (ananas, raisin…) en liège ou du cuir recyclé. D’autres matières peuvent être utilisées en mode responsable comme l’Econyl pour remplacer le nylon, ou encore le PET recyclé dans une optique zéro déchet.


Pourquoi se tourner vers la mode éthique ?

Il existe de nombreuses (bonnes) raisons pour s’orienter vers la mode éthique. En voici un petit aperçu :

  • Préserver l’environnement. Rappelons que la mode est la deuxième industrie la plus polluante au monde. Choisir des vêtements éthiques, c’est éviter d’alimenter les marques de fast fashion qui continuent de polluer à outrance ;
  • Avoir des vêtements respectueux de votre santé et notamment de votre peau. Mettre votre peau en contact avec des produits chimiques quotidiennement peut-être très irritant ;
  • Adopter un vrai style. La mode éthique n’est plus synonyme de vêtements en chanvre peu esthétiques. Aujourd’hui, les créateurs proposent des modèles tout aussi jolis que les marques classiques, voire même beaucoup plus stylés ;
  • Retrouver des vêtements de qualité et durables que vous pourrez garder. Quand vous achetez une nouvelle pièce ce n’est pas pour remplacer la même qui s’est déformée au bout de trois lavages. C’est pour acquérir une nouvelle pièce qui vient compléter votre garde-robe pour votre plus grand plaisir ;
  • Avoir l’esprit léger en sachant que les personnes situées à l’autre bout de la chaîne de production ont participé à la fabrication de vos vêtements ou de vos chaussures dans de bonnes conditions et en étant justement rémunérées.

Se tourner vers la mode éthique, c’est donc faire un choix pour soi, pour la planète et pour les travailleurs du monde de la mode.


Mode éthique : à quel prix ?

La principale objection soulevée quand il s’agit de mode éthique est le prix. Penser que la mode éthique est forcément chère est en effet l’un des préjugés les plus répandus.

Il est vrai que comparer à des marques de fast fashion, le prix de la mode éthique peut paraître élevé. Mais reposant sur les principes du commerce équitable, le prix fixé est un prix juste.

Cela signifie qu’il est juste pour :

  • le producteur de matière première ;
  • l’ouvrier qui réalise l’assemblage ;
  • la marque qui doit être rentable pour perdurer ;
  • le consommateur.

Cela implique donc souvent que la marque de mode éthique pratique des marges bien moins élevées que les marques conventionnelles. Alors au regard des prix pratiqués par ces dernières, peut-être que finalement ce sont leurs prix qui sont trop élevés à la lumière de la qualité des vêtements vendus.

Rappelons que la mode éthique, c’est aussi consommer moins mais mieux. Donc non vous n’aurez pas 5 t-shirts blancs pour 5 € mais en même temps celui que vous aurez acheté vous durera 10 fois plus longtemps, ne polluera pas la planète dès sa fabrication puis à chaque lavage, et n’aura pas participer à faire travailler une personne dans des conditions terribles. Cela signifie qu’en raisonnant à long terme, l’article de mode écoresponsable qui dure, finira par vous coûter moins cher !

Le prix de la mode éthique dépend également de la manière dont elle est achetée.


Les marques de mode éthique

Si vous êtes à la recherche d’une marque de mode éthique, nous vous invitons à découvrir :

  • People Tree qui est l’une des marques éthiques historiques puisqu’elle a été créée en 1991. Ses collections sont très élégantes ;
  • Mud Jeans qui propose des jeans durables et accessibles ;
  • EKYOG pour un look bohème chic ;
  • ECOALF qui utilisent des matériaux recyclés et recyclables pour créer des vêtements et des chaussures ;
  • SAMSØE & SAMSØE idéal pour un look intemporel et minimaliste.

Où acheter des vêtements éthiques

Si vous recherchez des vêtement écoresponsables neufs, vous pouvez tester de recevoir notre box Modames, ce qui vous permettra de découvrir plusieurs marques en même temps avant d’acheter. Ces marques sont aussi disponibles sur notre e-shop en ligne. Elles possèdent également pour la plupart leur site Internet.

Vous pouvez aussi vous procurer des vêtements éthiques de seconde main, via les friperies ou dans les vides-dressing. Le troc peut également être une bonne solution. Une autre possibilité consiste à utiliser des plateformes qui mettent en relation les particuliers qui vendent leurs vêtements et les personnes à la recherche de vêtements d’occasion.

L’upcycling est aussi une alternative qui séduit de plus en plus. Cette démarche zéro déchet vise à améliorer un vêtement existant en le transformant ou en l’utilisant pour créer une nouvelle pièce. Cette forme de recyclage permet de donner une toute nouvelle vie à un vêtement ou à un accessoire.


Nous voilà arrivé à la fin de ce grand guide de la mode éthique. Comme vous avez pu le voir, la mode éthique revêt aussi bien un aspect environnemental qu’un aspect social. C’est ce qui fait la force de ce mouvement qui est bien plus qu’une simple tendance.

Box Mode Éthique

Votre styliste compose rien que pour vous 3 à 5 tenues éthiques et vous les envoie dans une box.

En savoir plus

Découvrez la box mode éthique

Tous les trimestres, Amélie et Maud sélectionnent juste pour vous 3 à 5 vêtements éthiques et vous les envoient dans une box chez vous.

En savoir plus